Le pesto genovese (le classique fait de basilic, de fromage et de noix) est un incontournable à cuisiner et à congeler. Si le genovese vient du nord de l’Italie (Gênes, région de Ligurie), le trapanese – qui inclut de la tomate fraîche – vient de l’extrême sud (Sicile). Voici une version locavorisée simplissime en trois étapes faciles ! Une recette tout indiquée pour valoriser les tomates qui commencent peut-être à fendiller au potager avec le temps qui se rafraîchit : elles sont un peu moins « parfaites » à l’œil, mais encore parfaitement délicieuses !

Cette recette est tirée du livre Mangez local 2

PUBLICITÉ
  • Durée totale :
publicité
  • Ingrédients
    • 1 L (4 tasses) de tomates cerises coupées en deux (ou autres tomates coupées en dés) (600 g)
    • 2 grosses gousses d'ail (ou 4 petites)
    • 500 ml (2 tasses) de fromage local à pâte très ferme râpé (200 g)
    • 160 ml (2/3 tasse) de graines de citrouille rôties (voir Note)
    • 160 ml (2/3 tasse) de basilic frais (30 g)
    • 125 ml (1/2 tasse) de menthe fraîche (15g)
    • 80 ml (1/3 tasse) de persil frais (15 g)
    • 5 ml (1 c. à thé) de sel
    • Piments fort au goût
    • 250 ml (1 tasse) d'huile de tournesol
Bon à savoir !

Note

Au moment d’écrire ces lignes, il était difficile de trouver en magasin des graines de citrouille prêtes à cuisiner (décortiquées et nature) du Québec. Pourtant, ça pousse ici ! En raison de cette difficulté à m’approvisionner, je prends plaisir à faire pousser des variétés de citrouilles à graines nues (Lady Godiva, Styrian, Kakai…) dans mon potager et à en dénicher auprès de fermiers. Les fermiers de votre coin n’en cultivent pas ? Pourquoi ne pas le leur proposer ? Sachant qu’il y a de la demande, ils en planteront peut-être l’an prochain… Ce type d’échanges fait partie des avantages des circuits de proximité. Entre-temps, on privilégie celles qui ont été produites avec le plus de respect possible (par exemple biologiques et/ou équitables).

 

Astuce En Sicile, on mélange simplement le pesto trapanese avec des pâtes cuites et un peu d’eau de cuisson, puis on en ajoute une cuillère supplémentaire en garniture. Ce pesto est tout aussi polyvalent que son cousin gênois : on en ajoute à une trempette, on l’utilise pour aromatiser une papillote de pomme de terre, on en met en garniture sur des légumes grillés ou on le tartine sur des croûtons en apéro. Ce ne sont pas les idées qui manquent pour le mettre au menu, dès qu’il sort du robot… ou du congélateur !

  • Préparation
    1. Déposer tous les ingrédients au robot culinaire, sauf l’huile, et mixer.

    2. Ajouter l’huile en filet en maintenant le robot en marche pour émulsionner le pesto.

    3. Congeler en différentes portions ce qui n’est pas consommé rapidement (voir Astuce).

publicité

Commentaires

(0)
Découvrez le livre Mangez local 2

Découvrez le livre Mangez local 2

On le sent: il y a un enthousiasme collectif à se régaler des saveurs d'ici et à soutenir les gens extraordinaires qui vitalisent notre territoire. Dans ce deuxième tome, la nutritionniste Julie Aubé poursuit sa mission: inciter la population à manger près toute l'année en choisissant des aliments locaux près de la nature et de leur nature.